logo-aba

Comment bien assurer son habitation en cas de colocation ?

img3

Vous êtes sur le point d’emménager dans un logement en colocation ? Pour cela, il est obligatoire de souscrire à une assurance. Lorsqu’il s’agit d’une première fois, il peut être difficile de se retrouver dans les démarches. Découvrez quelques conseils pour bien assurer votre habitation en tant que colocataire.

Faire attention aux détails sur le contrat de colocation

Avant de souscrire à une assurance habitation en colocation, il est nécessaire d’être colocataire. Le document qui vous confère ce titre est le contrat (ou bail) de colocation. Ce document sera certainement utile lors de la souscription à votre contrat d’assurance chez maif, ou dans d’autres compagnies. Avant d’ajouter votre signature à celui des autres colocataires sur le bail, vous devez vérifier que plusieurs informations y sont mentionnées. Il s’agit de :

  • les périodes et dates de paiement ;
  • la clause résolutoire ;
  • la clause de solidarité ;
  • le nom des garants ;
  • le montant fixé pour la caution.

Lorsque toutes les informations sont en règle, vous pouvez maintenant signer le contrat. Ainsi, vous obtenez le droit d’emménager dans le logement en tant que colocataire.

Connaître les différentes formes de contrat d’assurance habitation pour colocation

Pour ceux qui l’ignorent, plusieurs formes d’assurance se présentent à vous. Chaque membre de la colocation peut souscrire individuellement à une assurance habitation. Dans un tel cas de figure, chaque assuré se donne la liberté de choisir les options qui lui conviennent. Il n’a pas forcément besoin de consulter les autres. Toutefois, pour prévenir les litiges lors d’un sinistre, il est conseillé que les différentes assurances soient souscrites au sein d’une même compagnie. De plus, cette possibilité est ouverte lorsque le contrat de location est individuel, c’est-à-dire établi pour chaque colocataire.

Dans le cas contraire, un seul contrat d’assurance sera valable pour tous les occupants. Ici, le document sera signé par une seule personne qui sera chargée de déclarer les autres colocataires. Sans cela, un occupant ne pourra pas être indemnisé en cas de sinistre. Il est également possible que le propriétaire du logement souscrive l’assurance logement. Cette option est la meilleure dans le cas où il est observé un changement régulier d’occupants. Cependant, cela fait augmenter le coût du loyer. C’est encore une bonne raison de prendre connaissance du contrat de colocation. En effet, cette clause devra y être présente dans ce cas précis.

Par ailleurs, il existe un contrat d’assurance logement spécial pour les étudiants. Pour être éligible, il est nécessaire d’être âgé de moins de 28 ans et de ne pas avoir d’enfants. De plus, le logement que vous occupez ne doit pas comporter plus de deux pièces principales. La superficie du logement ne doit pas dépasser 66 mètres carrés.

Quelles sont les garanties que peut comporter une assurance colocation ?

Dans le cadre d’une assurance colocation, il y a des garanties indispensables qui doivent apparaître sur votre contrat MRH. D’abord, vous avez la garantie des risques locatifs. Cette dernière permet de couvrir les dégâts liés aux eaux ou un incendie et est réclamée par les propriétaires. Ensuite, vous avez la responsabilité civile. C’est elle qui couvre les dégâts, les dommages causés à une tierce personne.

Vous devez également protéger vos biens en cas de sinistre. La garantie pour laquelle il faut opter est la « garantie dommages aux biens ». Pour une assurance en commun de tous les occupants, il faut évaluer les biens. En revanche, lorsqu’il est constaté un grand écart de valeurs entre les différents biens, une assurance individuelle est plus indiquée. En complément de ces différentes garanties, vous pouvez inclure les garanties protection juridique et vol. La dernière citée permet de recevoir une indemnisation quand votre logement a été cambriolé. Quant à l’autre, elle assure les frais pour le règlement d’un litige.

Comparer plusieurs offres

La comparaison est une étape importante pour bien assurer votre habitation en colocation. Elle permet de souscrire la meilleure offre possible. Vous pouvez suivre la procédure sans vous rendre en agence. Utilisez dans ce cas les différents simulateurs en ligne. Une fois sur ces plateformes, il vous sera demandé :

  • le nombre de colocataires ainsi que leurs antécédents d’assuré ;
  • le coût des biens mobiliers ;
  • les caractéristiques du logement.

Le système va tenir compte de toutes ces informations pour vous présenter plusieurs résultats. Ainsi, il vous sera montré la valeur de la prime d’assurance, les exclusions de garantie, les franchises, le taux d’intérêt ainsi que les modalités de paiement. Les garanties (base et optionnelles) dont vous allez bénéficier après la souscription du contrat sont aussi affichées. C’est sur la base de ces résultats que vous choisirez le contrat d’assurance qui vous convient au sein d’une compagnie donnée.

En définitive, pour bien assurer son habitation en colocation, il est important de lire le bail de colocation. Ensuite, il faut opter pour la forme de contrat d’assurance qui vous arrange (groupé, individuel, etc.). Vous devez aussi connaître les garanties indispensables pour assurer votre logement. Pour terminer, il y a la comparaison de diverses offres. C’est la comparaison qui vous permet de trouver le contrat d’assurance qui présente le meilleur rapport garanties/coût.